Le Site Archéologique de Ollantaytambo :

Ollantaytambo est située à 75 km au nord-est de Cusco et à 2792 m d'altitude.
Cette forteresse Inca dont le nom signifie l'auberge d'Ollantay, du nom d'un guerrier,
fut le siège de combats acharnés entre Incas et Espagnols, Manco Capac s'y réfugiant en 1536
pour tenter de fédérer la résistance Inca après la chute de Cusco. C'est l'un des seuls vestiges
de l'architecture urbaine Inca avec ses bâtiments, ses rues et ses patios. Dans la partie haute
se trouvent les vestiges du temple, tout en porphyre rouge, les plus remarquables étant six blocs
assemblés entre eux avec une grande précision par des blocs plus minces.
Sur l'un d'eux on peut voir un signe en relief qui symbolise la Pachamama, la Terre-Mère.
Les blocs furent transportés et montés jusqu'au temple par un système de plans inclinés,
depuis les carrières qui se trouvent à 6 km. La ville en elle-même a la forme d'un épi de mais.
Les maisons représentant les grains, qui eux-même sont séparés par des canaux.

MP1_694 MP1_700 MP1_706

MP1_710 MP1_713 MP1_715 MP1_718

MP1_719 MP1_723 MP1_725

Plus d'informations

MP1_912 MP1_959
On prend le train en direction de Machu Picchu

MP1_738
Ici commence le Chemin des Incas pour monter au Machu Picchu en 4 jours.

MP1_741 MP1_763 MP1_765

Le Machu Picchu du quechua « vieille montagne »,
surnommée parfois La Cité perdue des Incas,
est une ancienne cité Inca, perchée sur les hauteurs de la Cordillère des Andes.
Aujourd'hui en ruine, elle se situe à une altitude de 2350 mêtres d'altitude,
dans la vallée de l'Urubamba, au Pérou. La ville sacrée Machu Picchu, oubliée pendant
des siècles, fut redécouverte par l'archéologue Hiram Bingham de l'Université de Yale,
qui écrivit un best-seller dessus. Ce site archéologique précolombien situé a 130km
au nord-ouest de Cusco au Pérou est considéré comme le site archéologique Inca
le plus important du Pérou.
La localisation de cette cité était considérée comme un secret militaire,
mais ce sont surtout les profonds ravins et les falaises abruptes qui faisaient sa meilleure défense.
Située à 2400 mètres d'altitude, on peut apercevoir sur la crête de la montagne du même nom
un précipice de 600 mêtres de haut, qui se termine dans le Rio Urubamba.
Il semblerait par ailleurs que des considérations spirituelles (liées aux lignes d'énergie terrestre)
ont complété l'intérêt stratégique de ce choix d'emplacement.


On pense aujourd'hui que la ville a été construite sous le règne de l’empereur Pachacutec
qui débuta en 1440. La ville a été abandonnée, vraisemblablement avant l'invasion espagnole
de 1532. D’après les recherches archéologiques effectuées sur le site,
le Machu Picchu n’était pas une ville traditionnelle, mais plutôt une forteresse
utilisée comme palais secondaire par l'empereur et sa cour.
Le site comporte un grand palais et des temples dédiés aux divinités Inca dans la cour
principale, d'autres bâtiments annexes étaient réservés aux serviteurs. On estime que le lieu ne
comptait pas plus de 750 personnes à la fois.
Certaines théories actuelles affirment que ce lieu était une llacta,
c’est-à-dire une forteresse dédiée au contrôle de l'économie des zones conquises.
Considéré comme la plus belle llacta de l'empire Inca,
il aurait été construit dans le but précis de protéger l'aristocratie Inca, en cas d'attaque.

Une légende prétend que la silhouette de la montagne derrière le Machu Picchu représente
la figure de l'Inca regardant en l'air vers le ciel, avec le sommet le plus élevé, le Huayna Picchu
(jeune montagne), représentant son nez.
Le mont est aussi connu comme le "poteau d'attache du soleil".

Une des œuvres les plus célèbres du poète chilien Pablo Neruda s'intitule :
Les hauteurs de Machu Picchu:

« Machu Picchu es un viaje a la serenidad del alma, a la eterna fusión con el cosmos, allí sentimos nuestra fragilidad. Es una de las maravillas más grandes de Sudamérica. Un reposar de mariposas en el epicentro del gran círculo de la vida. Otro milagro más. »

« Machu Picchu est un voyage à la sérénité de l'âme, à la fusion éternelle avec le cosmos, là-bas nous sentons notre propre fragilité. C'est une des plus grandes merveilles d'Amérique du Sud. Un havre de papillons à l'épicentre du grand cercle de la vie. Un miracle de plus. »

MP1_769 MP1_772 MP1_773

MP1_776 MP1_778 MP1_779

Plus d'informations

MP1_780 MP1_784 MP1_788

MP1_800 MP1_801 MP1_806
Macchu Picchu dans toute sa splendeur.
La montagne derrière la ville est Huayna Picchu ("Jeune sommet").

MP1_794 MP1_823 MP1_835
Les terrasses agricoles qui entourent et soutiennent le complexe.

MP1_836 MP1_841 MP1_845

Les Incas réalisaient des cultes liés aux périodes agricoles avec des cérémonies sophistiquées
au cours desquelles, leurs connaissances astronomiques et de génie civil se conjuguaient avec
leurs croyances religieuses. "L'Intihuatana" (Ci-dessus à droite) était un lieu construit à cet effet.
C'était le "Lieu où s'attache le Soleil" et sur lequel étaient effectués les rites nécessaires,
lors du solstice d'hiver, pour demander au  Dieu Soleil de ne pas les abandonner,
de renaître et de commencer un nouveau cycle.

MP1_789 MP1_799 MP1_791

MP1_819 MP1_825 MP1_842

Plus d'informations

 

MP1_810 MP1_812 MP1_821

A droite, le Temple du Soleil, l'une des constructions aux plus belles finitions de tout
Machu Picchu, temple consacré à la principale divinité Inca. Ce temple possède trois fenêtres,
desquelles deux permettent le passage exact des rayons solaires pendant les solstices d'été
et d'hiver. La troisième est appelée "Fenêtre des Serpents" parce qu'elle montre des perforations
autour de son cadre, par lesquelles des serpents auraient été introduits dans l'enceinte.

 

MP1_824 MP1_828 MP1_837
Au hasard du cheminement à l'intérieur de la ville sacrée...

MP1_838 MP1_846 MP1_847

MP1_860 MP1_861
                              

MP1_844
Juliana et notre guide Juan Carlos

MP1_853
Ces 2 petits lapins ont trouvé refuge à l'arrière du Temple du Condor...

MP1_865 MP1_849 MP1_859


MP1_867 MP1_868

Les fruits de Pachamama

Cette visite du site de Machu Picchu à la fois m’a donné un grand bonheur et en même temps m'a laissé sur un sentiment de grande frustration. J'aurais aimé avoir beaucoup plus de temps pour mieux sentir et pénétrer ce lieu chargé d'un mystère qui vous fait un peu basculer hors du temps....
J'ai alors décidé que je reviendrais dans 1 an ou 2 pour prendre tout le temps nécessaire afin de satisfaire au mieux mon désir d’une communication profonde avec ce sanctuaire historique…


Cela m’a donné l’idée de constituer un petit groupe de 4-5 personnes qui seraient tentées par une aventure de 4 à 5 semaines au Pérou au cours desquelles nous pourrions visiter plusieurs régions du Pérou en privilégiant des journées de marche dans des sites exceptionnels avec comme temps fort le Chemin des Incas qui se dirige vers Machu Picchu en partant de la Vallée Sacrée au nord d’Ollantaytambo, en suivant le cours du fleuve Urubamba et en traversant des chaînes de montagnes à des altitudes de plus de 4000 m sur une distance de 60 km.

Que ceux ou celles qui lisent ce blog et qui seraient tentés par cette aventure me le fassent savoir !